Vincent Hermance : Nouvel Ambassadeur Crewkerz pour la saison 2020

Vincent Hermance chez Crewkerz en 2020 !

Voici l’entretien que nous avons eu avec Vincent sur son choix, sa préparation et ses projets :

Salut Vincent, c’est une grosse surprise pour beaucoup de monde, alors pourquoi ce choix ?

VH : Déjà le matos m’enchante, la marque est hyper dynamique et nous avons une vision du devenir de notre discipline commune.

Vas-tu avoir un vélo totalement différent ?

VH : Et bien en premier lieu, certains composants vont rester de la marque Hashtagg. Cette marque est à mon père et à moi-même et la politique très ouverte de Crewkerz va me permettre de conserver les composants qui me sont chers comme nos freins ou nos jantes par exemple. Pour le reste je vais retrouver certains standards que j’ai pu tester et approuver, et en découvrir de nouveaux.

J’ai toujours été passionné par le développement du matériel et je sais que du côté de Crewkerz et de Waw ça fourmille de projets novateurs également. C’était presque une aberration que nous n’ayons jamais collaboré ensemble !

Tu ne vas t’en tirer à si bon compte, revenons sur les standards apportés par Crewkerz. On t’a parfois connu critique et pas convaincu ?

VH : Le Tapered n’est plus sujet à débat, c’est l’évidence pour tout le monde désormais. Je vais à nouveau rouler sur l’AS30. Incomparable en termes de qualité de finition et de simplicité d’usage mais surtout avec un rapport rigidité/poids sans pareil. Je vais également rouler avec le combo tendeur de chaine – axe traversant. J’avoue avoir été dur à convaincre car si on s’en tient au seul poids, on peut économiser quelques grammes avec les solutions « old school ». Mais le trial évolue énormément, selon moi autour de l’impulsion de Jack Carthy. Il a amené une approche hyper dynamique qui sollicite énormément le vélo et des axes d’évolutions moins standardisés, avec des contraintes en torsion et en rotation qui tendent vers les limites des pattes ouvertes. Il est temps de sauter le pas.

Tu évoquais le devenir de notre discipline, comment cela se traduit-il pour toi ?

VH : Il y a quelques années j’ai débuté le judo. Dans cette discipline, la transmission vers les jeunes pratiquants est au cœur de la progression. Dans le même temps j’ai recruté Cesar Cañas comme entraineur. Il m’a permis de repenser ma technique et de découvrir une finesse dans l’analyse qui m’échappait.

Tout naturellement, transmettre mon expérience et entrainer en trial prend une place croissante dans mon approche du trial. Je suis plus impliqué dans ma propre carrière que je ne l’ai jamais été, mais dans le même temps je mets en œuvre des actions tournées vers les riders en devenir. Mes protégés commencent à truster quelques podiums, j’espère que ce n’est qu’un début ! De belles choses se mettent en place en ce sens.

Que peut on te souhaiter pour 2020 ?

Je n’ai pas de souhait à émettre. En bon passionné de matos, je vais regarder mon vélo en me disant que pas une seule pièce ne pourrait être remplacée pour mieux. J’ai de super sensations en cette pré-saison et une équipe parfaite pour progresser sur les plans techniques et athlétiques. Les pilotes que j’entraine sont une source inépuisable de passion et d’inspiration. La concurrence présente un niveau monstrueux et me pousse à devenir meilleur. Bref, tout ce à quoi j’aspire est à aller chercher, pas à espérer les bras croisés. 

Go ahead !!!

Partager :

Articles Similaires

Shopping cart

Sign in

No account yet?

Commencez à écrire pour voir les produits que vous recherchez.